les peinture et sculpture sont plus importante que ma personne ,c'est ce qui restera ,comme une trace et une vision humaine ...

Je travaille à l’essentiel, au profond courant poétique reliant les choses…  toutes les choses, les êtres, le végétal, le minéral, qui forme l’Âme du monde…

.

Né en 1974, Nicolas Bonnafous est un artiste français, vivant dans le sud de la France à Valderiès dans le Tarn au cœur de l’Occitanie.

À travers ses peintures, sculptures, monuments pour place publique, écritures, il affine sa relation intime avec les forces de la nature. La confrontation de l’homme avec son milieu environnant et sa place dans la mémoire collective.

Travaillant sur la similitude de la vie intérieure, la nature et la société, se traduisant par des mouvements de grandes vagues destructrices, à l’eau épousant une nouvelle forme en gestation :

L’ADN et ses strates de la marche du temps se déposant à l’intérieur de l’homme, en un lieu comme un territoire où se bâtit l’architecture de l’individu, des sociétés et des civilisations…

Ses travaux sont présents dans de nombreuses collections privées en France et à l’étranger.

.


 

On ne connaît pas les secrets de la haute mer en restant sur le rivage…

     .

L’espace entre les choses entre les êtres ne nous sépare pas, mais nous lie, ce dialogue un courant au-delà de notre conscience, au-delà des constructions mentales humaines, un maillon, avec toutes les générations vivantes depuis le commencement.

C’est enfant à la perte de la grand-mère maternelle, que la prise de conscience de l’éphémère a commencée … il fallait chercher et trouver au plus vite le sens des choses. L’urgence des choses et l’urgence à vivre.

Commence très jeune une recherche obsessionnelle, vitale, dans l’étude des livres, des religions, des philosophies, des arts martiaux, la musique et l’art bien sûr. Les théories et les dogmes sont toujours limités, ils tendent vers … mais effleurent les choses et par leur contrôle cloisonnent les gens dans leurs certitudes.

Quand on ouvre la porte et que l’on sent le vent ,on ne peut plus jamais la refermer .

     Un long dimanche assis sur un banc au soleil à l’âge de 16 ans, j’ai fait l’expérience de la vie dans son immensité. Face au soleil, un instant qui sembla une éternité,une douce chaleur, je ressentais tout, les arbres en relation avec le vent qui caressaient les choses et dialoguaient, ces oiseaux hauts dans le ciel, une unité parfaite, plus de limite d’épiderme, au-delà de la peau, plus de dualité, plus de différence, une seule et même chose si douce d’une immense beauté …
Entre les choses, toutes les choses, ces gestes qui se frôlent dans cet espace et ce lien avec tout. Et là je voyais, je voyais plus fin entre les choses, plus de limite d’épiderme, plus de dualité et de différence, je ne comprenais plus les choses, nous étions ces choses …

Depuis je travaille à faire émerger cette unité artistiquement, à travers ces différents états d’espaces et de dialogues de la matière aux mots, de la peinture à la sculpture et la réalisation de monuments…

.

Le sujet se décline, je ne suis qu’un traducteur contemplatif, assis au bord du monde…

.

Œuvrer humblement aux dialogues profonds du silence sera le reste de ma vie..         Nicolas Bonnafous

.

.

carte visite bonnafous nicolas


Contact :  Bonnafous Nicolas

tel : 06 10 79 29 38        mail: bonnafousnicolas.com@gmail.com